Jorden & David Doody

Installation

à propos

En tant que sculpteurs, nous pataugeons dans les eaux troubles entre l'image et la matérialité. Nous sommes en constante exploration des qualités tactiles de la sculpture et de l'espace tridimensionnel à la lumière virtuelle de la culture de l'écran et de l'ère post­Internet de l'explosion de l'image. Avec un réel engagement à l'expérimentation et à l'improvisation, nous créons des assemblages matériels en réponse au déluge et à la saturation constante d’information visuelle dans la culture contemporaine. Brouillant les frontières entre le rationnel et l'absurde, le mesurable et le métaphysique, nous nous efforçons de déloger notre pratique créative du dogme de la compréhension prescriptive. En emballant l'immatériel et le subconscient dans une couverture de psychédélisme contemporain, nous cherchons à cultiver un espace débridé où la contemplation et le divertissement s’entremêlent en toute liberté. Nous encourageons les collisions rebelles entre icônes, symboles et matériaux afin de forger de nouveaux réseaux dynamiques de significations associatives au sein de la vaste nébuleuse qu’est l'imagination post­américaine. Notre pratique en studio est très inclusive et puise son inspiration d’une vaste gamme de méthodes traditionnelles de fabrication et de reproduction, ainsi que de nouveaux médias et techniques de communication. La variété et la portée des matériaux et des méthodologies reflètent les rencontres et les échanges dynamiques d'une expérience cosmopolite, agitée et saturée de médias. De nouveaux réseaux actifs naissent de l'improvisation et de l'expérimentation, exprimant ainsi la forme physique d'une pratique philosophique. Grâce à une méthode mixte et à un assemblage de médias, notre recherche explore une vue d’ensemble vertigineuse qui déborde et se déverse dans un abîme de convergence et de recombinaisons éternelles.

L'oeuvre
Les artistes contemporains plongent leurs pratiques dans un flux de conscience qui circule entre deux vastes champs; une rivière délimitée d'un côté par le monde tactile et physique de la présence et de la matérialité, et alimentée de la rive opposée par la sémiotique mouvante et mercurielle d'un univers d'images. Notre travail examine la migration de la culture et de l'imagination contemporaine vers le domaine du réseau virtuel où nous sommes tous obligés de reconsidérer notre définition de la présence, l'absence et la reproductibilité au fur et à mesure que nous façonnons notre propre compréhension de l'authenticité. Alors que plusieurs artistes adoptent des relations binaires d’un côté ou de l’autre de la fracture numérique, nous positionnons notre pratique au coeur des terrains vagues délimitant le virtuel et le réel ­ une position d'ambiguïté et de fracture, imposant la main sur la machine, cherchant l'humain dans le numérique.